Élodie Chardon

Sophrologue à Rambouillet
et ses alentours

Mon parcours professionnel
sophrologue rambouillet Elodie Chardon

Qui suis-je ?

Au début de mon parcours professionnel, j’ai développé le sens de l’artisanat en gérant une activité de peintre en décors pendant plusieurs années. Puis, j’ai mis à profit mes études en histoire de l’Art en tant que guide culturel au sein de différents sites patrimoniaux. L’Art a toujours été pour moi vecteur de plénitude, de calme, de contemplation, d’expression de soi, de source d’émerveillement. A l’image d’un grand réservoir d’émotions positives et dynamisantes.

Ma sensibilité artistique étant un élément majeur de mon identité, des touches colorées viendront illustrées les éléments explicatifs de ma démarche sophrologique auprès de vous.
J’ai réalisé des dessins « totems » reliés au monde végétal et au monde animal. Il y a, selon moi, une analogie entre la symbolique que ces plantes et animaux incarnent et ce que peut apporter la pratique de la sophrologie au quotidien.

Les totems

Relaxation
La fougère est un symbole de relaxation et de croissance en Nouvelle-Zélande. « Regarde sous le fougère et tu trouveras ta voie. » Proverbe Maori
Sophrologie
Le cerf symbolise la puissance et la sensibilité, la force et la douceur. Par le renouvellement de ses bois année après année, le cerf incarne le principe de régénération.
Énergie

Le citron est symbole de vitalité et d’équilibre. Son pouvoir sur le corps humain est tonifiant, purificateur, protecteur et bienfaisant.

Fleurs de Bach
La fleur est l’emblème du printemps. Signe de renouveau et d’éveil. La floraison est le retour au centre, à l’unité, à l’état primordial.

Comme une invitation à un retour à soi au cœur du vivant.

Ma trajectoire de vie a un jour bifurqué étrangement et m’a permis de redéfinir mes priorités et de m’orienter vers une autre voie professionnelle où l’humain est au cœur de l’intention.
Ayant par le passé pratiqué le yoga pendant une dizaine d’années et m’étant initiée à la sophrologie durant 3 ans, une aptitude à l’écoute de soi s’est développée.
J’ai découvert des méthodes douces qui favorisent le lâcher prise, une tranquillité d’esprit qui permet un mieux-être au quotidien. Ces expériences liées au bien-être ont fait germer en moi la possibilité d’un changement de vie professionnelle.
L’envie de devenir sophrologue-relaxologue est la résultante d’un cheminement intérieur et d’un retour à soi imposé par les circonstances de la vie.

Je me suis formée à l’Institut Cassiopée où j’ai obtenu le titre de Maître Praticienne en Sophrologie et Relaxation. Ce titre m’a permis d’être certifiée RNCP (Répertoire national de la Certification Professionnelle) par la Société Française de Sophrologie.

Cette formation a été motivée par un profond désir de changement.
La notion de CHANGEMENT, de RENOUVELLEMENT DE SOI est l’une des thématiques phare de mon accompagnement. La GESTION DES MUTATIONS DE VIE (professionnelle ou/et personnelle) a été au centre de ma réflexion dans la mise en place de mon approche en tant que sophrologue-relaxologue. La démarche en trois temps que je vous propose en est le fruit.

Le cadre professionnel – le code de déontologie

Des principes et des règles éthiques gèrent et guident notre activité professionnelle.
Je respecte le code de déontologie de l’Institut Cassiopée, établissement où j’ai suivi ma formation.

En savoir plus

• Le Praticien s’engage à exercer son activité avec humanité, probité et loyauté.
• Le Praticien s’engage à toujours observer le principe fondamental du respect de la personne humaine et à protéger l’intégrité physique et psychique des personnes qui le consultent.
• Le Praticien s’engage à ne pas se substituer aux professionnels de santé, à ne pas prodiguer de diagnostic, de prescriptions médicales et à ne pas interférer avec des traitements médicaux en cours.
• Le Praticien a pour objectif de restaurer au maximum l’autonomie de la personne consultante et laisse à celle-ci sa totale liberté de choix thérapeutique.
• Le Praticien observe l’attitude absolue de réserve et de secret professionnel à l’égard de toutes les personnes qui le consultent. Il s’engage à respecter la confidentialité des informations collectées durant l’accompagnement individuel.
• Le Praticien s’engage à ne cautionner ni alimenter les excès, errances (émotionnelles, addictions, dérives perverses) ou projections de leur client, afin de demeurer authentique dans sa démarche n’étant ni un médecin, ni un psychologue, ni un maître spirituel, ni un substitut affectif.
• Le Praticien s’engage à interdire toute propagande, prosélytisme religieux ou idéologique au sein de son cabinet ou lieu d’intervention. Il s’engage à lutter contre toutes les dérives sectaires dont il serait témoin.
• Le Praticien s’attache à promouvoir les standards de formation pour satisfaire les critères et exigences de la profession.
• Le Praticien s’engage à actualiser régulièrement son savoir et ses compétences afin de répondre aux attentes du public et aux évolutions du métier.
• Le Praticien s’engage à ne pas diffuser d’informations pouvant induire le public ou les médias en erreur ou nuisant à l’image de la profession.
• Le Praticien s’engage à respecter les concepts et les principes généraux de son art.
• Le Praticien s’engage à pratiquer des tarifs mesurés prenant en compte les attentes de ses clients et les bénéfices qu’ils peuvent retirer de la consultation.
• Le Praticien s’engage à respecter les limites de ses compétences et à orienter la personne consultante vers un autre professionnel lorsque celle-ci nécessite un traitement ou une aide thérapeutique ne relevant pas de ses compétences.

Ainsi que celui de la Société Française de Sophrologie à laquelle j’adhère
visible sur le site www.sophrologie-francaise.com – rubrique accueil – code de déontologie